Profil de pêcheurs

A l’échelle nationale, les profils des pêcheurs à pied de loisir ne sont que très peu connus : quelles sont leurs origines, leurs pratiques, leurs ? Afin de combler ces lacunes, les acteurs du programme Life+ « Pêche à pied de loisir » vont à la rencontre des pêcheurs récréatifs de leur territoire en quête d’informations.

Le déroulement d’une enquête

Des enquêtes par questionnaire sont réalisées sur l’estran pendant la pêche ou à la sortie du site en fin de pêche. Une trentaine de questions courtes sont alors posées aux pratiquants. Différentes informations sont recueillies durant l’entretien.

  • Constitution du groupe

Avant de débuter l’entretien, il est noté si la personne enquêtée pêche seule, en couple, en famille ou entre ami(e)s. Le nombre d’adultes et d’enfants est également précisé.

  • Préparation de la sortie

Certaines questions portent sur la connaissance des horaires de marées et de l’état sanitaire du site ainsi que sur les motivations qui poussent les pêcheurs à fréquenter le lieu.

  • Pratiques de pêche

Cette partie du questionnaire permet de savoir quels outils et techniques les pêcheurs utilisent et quelles espèces ils ciblent. Des informations sur leurs habitudes de pêche (période et fréquence) ainsi que sur les motivations qui les poussent à pratiquer ce loisir sont aussi recueillies.

  • Connaissances du pêcheur

Afin d’évaluer les connaissances des pêcheurs à pied sur la règlementation en vigueur, l’enquête comprend des questions à propos de la taille règlementaire des espèces prélevées et des quantités maximales autorisées. La règlementation de la pêche autour des concessions de cultures marines (tables à huîtres, bouchots…) y est aussi abordée.

  • Pêche du jour

Afin d’évaluer les prélèvements (voir partie « Récolte des pêcheurs »), les quantités des différentes espèces pêchées et le pourcentage d’individus maillés sont mesurés. Le temps passé à la pêche doit également être renseigné.

  • Liens avec le territoire

Une partie de l’enquête cherche à savoir d’où viennent les pêcheurs à pied et en quelles mesures la pêche à pied influence leur destination de vacances pour ceux qui ne résident pas dans un département littoral.

Afin d’obtenir des données représentatives de l’ensemble des pêcheurs, les enquêtes sont réalisées à différents coefficients de marées et à différentes périodes (semaine, week-end, vacances) tout au long de l’année. Toujours dans le but d’obtenir des informations les plus représentatives possibles, il est préférable d’alterner les questionnaires entre hommes et femmes, entre différentes tranches d’âge, entre pêcheurs utilisant des outils ou techniques différents et entre pêcheurs provenant de secteurs différents de l’estran. Les réponses sont intégrées à une base de données qui est d’abord traitée à l’échelle du territoire, mais qui peut également l’être au niveau national.

Les enquêtes : un moyen de comprendre et de sensibiliser

Ces interviews sont d’une grande importance, elles permettent de mieux appréhender la population de pratiquants. Ainsi, il est possible de cibler les actions de sensibilisation selon les pratiques et profils des pêcheurs de chaque site. L’entretien avec les pêcheurs est aussi un moment privilégié pour les informer de la réglementation en vigueur (tailles, quantités, périodes et zones de pêches autorisées…) et des recommandations de sécurité. C’est aussi une occasion de les sensibiliser aux bonnes pratiques, en leur distribuant notamment des réglettes (voir partie « Sensibilisation ») pour les inciter à trier leur panier en relâchant dans leur milieu les individus trop petits ou ramassés en trop grandes quantités. Enfin, dans l’optique d’une gestion concertée de la pêche à pied de loisir, cet échange permet de connaître les préoccupations principales des pratiquants.

Enquête auprès de pêcheurs à pied à Arcouest – F.Delisle

Suivez-nous

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter S’inscrire à la lettre d’information Lettre d'information n°7

Contactez-nous

Formulaire de contact

Formulaire de contact