Estuaires Picards et mer d’Opale

Dans la région des Hauts-de-France, le projet « Life + pêche à pied de loisir » est coordonné par le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale. La zone d’étude s’étend du Tréport au sud, jusqu’au Cap Gris-Nez au nord, intégrant entièrement le périmètre du Parc. Ce territoire est caractérisé par des enjeux socio-économiques et écologiques forts.

Pour en savoir plus sur ce territoire

Profils des pêcheurs

Les moules représentent 60% des espèces recherchées, parmi les 350 personnes interrogées entre avril 2014 et septembre 2015. Les pêcheurs de vers sont certes moins nombreux (9%) mais pratiquent en moyenne 43 fois par an, contre 8 à 12 fois pour les pêcheurs de moules et de crevettes. Les pêcheurs se déplacent généralement sur un site du département de leur résidence principale (70%), avec pour motivation principale de manger des produits de qualité.

La pêche de loisir est généralement familiale pour la récolte des moules et des crevettes et plutôt solitaire pour les vers, destinés à servir d’appâts. 68 % des pêcheurs sont des hommes et la moyenne d’âge est de 50 ans, avec une expérience avérée : en moyenne 40 ans de pratique.

Fréquentation

Une méthode statistique a été développée au cours du projet, afin de déterminer la fréquentation des plages, notamment par les pêcheurs. Au regard des seules activités de pêche à pied de loisir, l’estimation de la fréquentation annuelle est de 71 342 pêches aux moules, 12 163 pêches aux crevettes et 18 212 pêches aux vers, en 2015.

Diagnostics écologiques

Grâce à un partenariat avec la Direction départementale des Territoires et de la Mer du Pas-de-Calais, une étude halieutique (quantité actuelle de la ressource) et écologique (état de conservation) a été menée sur 27 moulières. Les résultats montrent que la quantité d’individus de taille réglementaire varie d’un gisement à l’autre : de 500 tonnes à aucune moule exploitable. Un diagnostic sur quatre sites d’intérêts pour les vers a permis de mettre en évidence la présence de deux espèces d’arénicoles (Arenicola marina et Arenicola defodiens), présentant des périodes de reproduction différentes et des milieux de vie tantôt distincts (Wimereux), tantôt en commun (Fort Mahon).

Sensibilisation

Au niveau national, différents outils (réglettes, affiches, dépliants…) et moyens (colloques, réseaux sociaux…) ont été développés et mis en place pour diffuser des informations auprès des pratiquants. Localement, deux films ont été réalisés et sont actuellement diffusés, par des partenaires relais ou sur le site de l’Agence des aires marines protégées. De nombreuses sorties ont permis de sensibiliser plus de 1500 pêcheurs à pied directement sur l’estran ; 17 panneaux sont implantés à l’entrée des sites fréquentés pour le ramassage des moules et des coques et 42 structures relais accompagnent le projet sur le territoire.

Réglementation et bonnes pratiques

La pêche aux vers n’est pas concernée par les limitations de tailles et de quotas sur le territoire. La moitié des pêcheurs de crevettes utilisent un crible pour les trier, favorisant la sélectivité de leur pêche, tandis que seulement 4% des pêcheurs de moules disposent d’un outil de mesure en 2015. Toutefois, ces derniers sont plus de 50% à connaître la réglementation sur les moules et plus de 67 % à présenter des récoltes conformes.

Toutes les actions de sensibilisation menées jusqu’à aujourd’hui ont participé à l’amélioration des connaissances de la réglementation chez les pêcheurs de moules. Par exemple, à Wimereux la connaissance est passée en deux ans, de 39% à 53% pour la taille des moules et de 39% à 61% pour la quantité.

Gouvernance

La gouvernance du projet se fait principalement au travers des comités de concertation et des rencontres avec les partenaires. Un comité local de concertation se réuni pour suivre et orienter le projet Life+, discuter des problèmes et proposer des solutions. Un des objectifs est en outre, de co-construire le plan d’action sur la pêche à pied de loisir pour la période 2017-2021. Ces réunions ont regroupé 53 personnes de 41 structures différentes.

Suivez-nous

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter S’inscrire à la lettre d’information Lettre d'information n°7

Contactez-nous

Formulaire de contact

Formulaire de contact