accueilLe nouveau portail Milieu Marin France est en ligne

Un service public d’information pour faciliter le partage et la diffusion des données publiques sur le milieu marin.

 

Le système d’information sur le milieu marin (SIMM) constitue l’un des trois systèmes d’information au niveau national avec celui sur l’eau et les milieux aquatiques EauFrance et celui sur la biodiversité NatureFrance.

Cette première version du portail propose trois fonctionnalités principales:

  • Un référencement des sites et portails web, régionaux ou nationaux, qui diffusent des données sur le milieu marin en France. Un outil intégré au portail permet une recherche de ces sites par thématique et par zone géographique;
  • La diffusion d’informations générales sur le milieu marin en France. Une soixantaine de fiches thématiques décrivant l’état écologique du milieu, les activités et les usages en mer, les actions de protection et de restauration, le cadre réglementaire, l’administration des référentiels et la recherche en mer sont publiées sur le portail;
  • La diffusion d’un ensemble de règles et de données communes pour faciliter l’échange et la réutilisation des données sur le milieu marin. Ces règles et données communes seront enrichies avec le temps.

Le portail offrira des fonctionnalités supplémentaires à l’horizon 2020, notamment des services de recherche, de consultation et de téléchargement des données.

Dans le cadre du Réseau Littorea, le site Pêche à pied de loisir ainsi que la Base de données ESTAMP y sont référencés.

 

Visitez le site : http://www.milieumarinfrance.fr/

accueilLa pêche à pied dans le Calvados

La récolte des coquillages temporairement interdite sur la Côte de Nacre.

En raison de risques sanitaires, la pêche des coquillages est temporairement interdite sur l’estran du département du Calvados compris entre l’estuaire de l’Orne et de la Seulles par arrêté préfectoral du 03 juillet 2019.

 

Mise à jour du 12/07/2019 :

  • La pêche à pied des coquillages reste temporairement interdite sur l’ensemble des secteurs concernées par l’arrêté préfectoral du 03 juillet 2019,  à l’exception de la pêche à pied des moules sur la zone 14-041 « Pointe du Siège à Ouistreham » de nouveau autorisée par arrêté préfectoral du 12 juillet 2019.

 

La presse en parle : https://actu.fr/normandie/ouistreham_14488/a-ouistreham-peche-pied-autorisee-moules-pointe-siege_25891450.html

 

Plus de renseignements sur le site de la Préfecture du Calvados.

Suivez toute l’actualité de la pêche à pied dans le Calvados sur le site du CPIE Vallée de l’Orne.

 

accueilPêche à pied dans le Finistère

Communiqué de la Préfecture du 11 juillet 2019 :

Nouvelles interdictions de récolte et consommation des coquillages

Interdiction de récolte et consommation:

– de tous les coquillages de la zone marine «Camaret»

– des coques de la baie de Concarneau et de la rivière de Penfoulic,

Levée de l’interdiction de récolte et consommation:

– des huîtres des zones «Aven Belon Merrien» et «Odet Bénodet»

– des moules de la rivière de Pont l’Abbé.

La carte et le tableau ci-après récapitulent l’ensemble des zones fermées :

 

[  /!\ : concernant le secteur « Pays Bigouden Sud » : la rivière de Pont l’Abbé n’est pas concernée par l’interdiction de pêche ]

Attention ! D’autres secteurs peuvent être fermés à la pêche des coquillages en raison de contamination microbiologique ou de nécessité de repos biologique pour maintenir la ressource. Ces interdictions sont disponibles auprès des mairies des zones littorales et sur le site internet www.pecheapied-responsable.fr.

Recommandations :

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin. Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

accueilPêche à pied en Pays de la Loire

Les sites interdits à la récolte des coquillages au 15 juillet 2019

—————————————————————————————————

Levée d’interdiction au 15 juillet 2017 :

Suite aux résultats d’analyses conformes réalisées le 09/07/2019, l’interdiction de pêche à pied récréative des coquillages sur le site « La Grande Plage » à Saint-Gilles-Croix de Vie (85)  est levée.

—————————————————————————————————

Interdictions toujours en cours au 15 juillet 2019

  • Pour protection de la ressource :

         La Baule (44)

  • Pour contamination phytoplanctonique ** de tous les coquillages :

      De la Baie de Pont-Mahé à Assérac (44) à la Pointe de Chémoulin à Saint-Nazaire (44) y compris les traicts du Croisic et de Pen Bé.

 

  • Pour dégradation de la qualité :

Fort Larron à Noirmoutier-en-l’Ile (85) – L’Horloge et le Tanchet aux Sables d’Olonne (85)

————————————————————————————————————————–

** Suite à la mise en évidence de toxines lipophiles à une teneur supérieure au seuil sanitaire (160 µg/kg) dans les coquillages, la pêche à pied de loisir est temporairement interdite par arrêté municipal.

Pour rappel, ces toxines produites par Dinophysis (phytoplancton) peuvent provoquer chez le consommateur de coquillages contaminés, une intoxication dont les effets apparaissent 30 minutes à douze heures après ingestion. Les principaux symptômes en sont diarrhées, douleurs abdominales et vomissements (rétablissement en 3 jours). Les toxines étant stables à la chaleur, la cuisson des coquillages ne diminue pas leur toxicité.


Pour connaître l’état sanitaire des gisements de coquillages en Pays de la Loire, rendez-vous sur le site de l’Agence régionale de santé.

Pour tout savoir sur les bonnes pratiques et la réglementation de la pêche à pied de loisir en Pays de la Loire, rendez-vous dans le rubrique Règlementation.

accueilPêche à pied en Seine-Maritime

Interdiction de ramassage des coquillages filtreurs entre les communes du cap d’Antifer et Veulettes-sur-mer

Communiqué de la Préfecture de Seine-Maritime du 9 juillet 2019 :

Pour des motifs sanitaires, dus à la présence d’une algue (le Dinophysis) dans les coquillages filtreurs constatée par l’IFREMER, la consommation humaine, le ramassage, la pêche de ces coquillages sont interdits, jusqu’à nouvel ordre, sur le littoral et dans les eaux maritimes entre les communes du cap d’Antifer et Veulettes-sur-mer.

La toxine contenue dans le Dinophysis est peu sensible à l’action de la chaleur et n’est donc pas détruite par les traitements thermiques (cuisson) dans les préparations culinaires.

Les signes les plus fréquemment observés sont des diarrhées, des vomissements, des douleurs abdominales apparaissant dans un délai de 30 minutes à quelques heures après l’ingestion des coquillages porteurs de cette toxine.

De fait, cette interdiction doit être strictement observée.


Pour connaître l’état sanitaire des gisements de coquillages en Normandie, rendez-vous sur le site de l’Agence régionale de santé.

Pour tout savoir sur les bonnes pratiques et la réglementation de la pêche à pied de loisir dans le Morbihan, rendez-vous dans le rubrique Règlementation.

accueilLa pêche à pied dans les Hauts-de-France

Communiqué du 5 juillet 2019 du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins des Hauts-de-France :

Du 8 Juillet au 30 août 2019, la pêche à pied des coques sera autorisée en alternance sur les gisements :

* de la Baie de Canche zone 62.10 (du 15 au 19 juillet puis du 29 juillet au 2 août puis du du 12 au 16 août – pêche interdite le 15 août -)

* de la Baie de Somme Nord zone 80.03 (du 8 au 12 juillet puis du 22 au 26 juillet puis du 5 au 9 août puis du 19 au 23 août puis du 26 au 30 août)

Veuillez cliquer sur  Arrêté n°107/2019 pour découvrir l’arrêté correspondant à ces ouvertures.

accueilPêche à pied dans le Finistère

Bilan du contrôle sur les herbiers de zostère

Communiqué du 5 juillet 2019 du Préfet du Finistère :

Les zostères sont des plantes à fleur, qui se développent en herbiers sur des fonds marins sableux de faibles profondeurs, dans des baies abritées, en partie découverts à marée basse. Leur principal site d’implantation se situe dans la Baie de Morlaix.

Herbier de zostères naines – Gwenaëlle Delaruelle / Agence des aires marines protégées

Les herbiers de zostère sont reconnus au niveau international et européen comme habitats remarquables, en raison de leur très grand intérêt écologique, patrimonial et économique, ainsi que de leurs fonctions de réservoir de biodiversité, de zone de reproduction, de nurserie.

Ces habitats particulièrement fragiles et vulnérables à l’activité humaine (pêche à pied récréative notamment), sont protégés par un arrêté préfectoral du 21 octobre 2013 réglementant l’exercice de la pêche maritime de loisir pratiquée à pied, qui a explicitement interdit la pêche dans les herbiers de zostère. Ces derniers mois, de nombreuses actions de prévention ont été organisées par les services de l’État pour sensibiliser les pêcheurs à la préservation des herbiers.

Il est rappelé que le non-respect de cette interdiction de pêche est passible d’une amende de 22 500€ selon l’article L.945-4 du code rural et de la pêche maritime.

En présence de M. Gilbert MANCIET, sous-préfet de Morlaix et de M. Hugues VINCENT, délégué à la mer et au littoral (DML), 8 agents de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) de l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et de la Brigade Nautique ont procédé vendredi 5 juillet 2019 à des contrôles de pêche à pied sur les herbiers de zostères sur l’île Callot à Carantec.

64 personnes ont été contrôlées et sensibilisées : aucune infraction n’a été relevée.

Télécharger le dossier de presse dans lequel vous trouverez notamment une foire aux questions sur les différentes pratiques interdites, déconseillées ou autorisées dans les herbiers de zostères en Bretagne.


Pour en savoir plus sur les herbiers de zostère, rendez-vous dans la rubrique Habitats.


accueilPêche à pied en Charente-Maritime

Nouvelle réglementation pour la pêche de loisir des crevettes roses

A compter du 10 avril 2019, un nouvel arrêté réglementant l’exercice de la pêche maritime de loisir de crevettes roses, pratiquée en pêche embarquée ou à pied dans le département de la Charente-Maritime est désormais en vigueur.

Celui-ci limite désormais la pêche à pied (et embarquée) de loisir de crevettes roses (Palaemon spp) à 2kg par pêcheur et par marée.

Télécharger l’arrêté préfectoral : AP_10.04.19.

———————————————————–

Source : site de la DIRM Sud-Atlantique

Pour en savoir plus sur la réglementation détaillée en Charente-Maritime : http://www.pecheapied-loisir.fr/je-suis-pecheur/reglementation/estuaire-de-la-gironde-et-mer-des-pertuis/reglementation-detaillee-de-la-peche-a-pied-en-charente-maritime/

 

accueilPêche à pied dans le Morbihan

Nouvelles interdictions au 4 juillet 2019

La préfecture du Morbihan publie de nouvelles interdictions pour la pêche à pied des coquillages, en raison de présence de toxines provenant de micro-algues. Ces interdictions, totales ou partielles, concernent notamment la Baie de Vilaine, mais aussi toute la bande côtière de la pointe de Quiberon à la Laïta, ainsi que les quatre îles.

Ces interdictions s’appliqueront jusqu’au rétablissement d’une situation sanitaire satisfaisante.

Retrouvez l’ensemble des arrêtés préfectoraux ainsi que la carte à jour des zones de pêche à pied autorisées, interdites ou partiellement ouvertes sur le site de la Préfecture du Morbihan :

 


Pour connaître l’état sanitaire des gisements de coquillages en Bretagne, rendez-vous sur le site www.pecheapied-responsable.fr. N’oubliez pas de consulter l’onglet « Alertes ».

Pour tout savoir sur les bonnes pratiques et la réglementation de la pêche à pied de loisir dans le Morbihan, rendez-vous dans le rubrique Règlementation.

accueilPêche à pied en Bretagne

Bilan 2018 de la qualité sanitaire des gisements de coquillages

Le dernier rapport RESP²ONsable « Qualité sanitaire des gisements naturels de coquillages – Ille-et-Vilaine & Côtes d’Armor – Pêche à pied récréative : Année 2019 » vient de paraître.

 

Il est disponible sur le site du projet RESP²ONsable :

http://www.pecheapied-responsable.fr/Documentation

Il est également téléchargeable en lien direct sur le site Archimer :

https://archimer.ifremer.fr/doc/00504/61550/

 

 

Le document dresse le bilan de la qualité sanitaire de l’ensemble des gisements naturels suivis par l’Agence Régionale de Santé de Bretagne et l’Ifremer dans les départements des Côtes d’Armor et d’Ille-et-Vilaine, sur la période 2016-2018. Il comporte également une synthèse régionale.

Ce rapport s’inscrit dans le cadre du projet RESP²ONsable, mené par l’Ifremer et l’ARS Bretagne depuis 2013 sur la communication des risques sanitaires de la pêche à pied récréative. Son support principal est un site internet mettant à disposition du public une information complète et actualisée, à l’échelle de la Bretagne :

www.pecheapied-responsable.fr

Suivez-nous

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter S’inscrire à la lettre d’information Lettre d'information n°10

Contactez-nous

Formulaire de contact

Formulaire de contact