accueilComptage national des pêcheurs à pied

Le comptage collectif des pêcheurs à pied de loisir organisé entre le 11 et le 15 août 2018, était la 10ème opération de ce type réalisée à l’échelle nationale depuis 2012 et coordonnée par le CPIE Marennes-Oléron avec l’appui de l’Office Français pour la Biodiversité.

Le rapport national de ce comptage est désormais disponible en cliquant ci-dessous :

N’hésitez pas à consulter l’ensemble des bilans des précédents comptages nationaux ici : http://www.pecheapied-loisir.fr/projet-life/livrables/diagnostics/ (le rapport national de l’édition 2019 sera bientôt disponible sur notre site internet).

⇒  Le prochain comptage national aura lieu à l’occasion des grandes marées du 20 au 23 août 2020

Vous pouvez vous inscrire dés maintenant en envoyant un courriel à l’animation du Réseau Littorea.

accueilPêche à pied dans le Finistère

Douarnenez. Réouverture de la plage du Ris.

À la plage du Ris de Douarnenez (Finistère), la baignade et la pêche à pied étaient interdites depuis le 4 mars 2019 (voir notre article du 7 mars 2019). Mais ces pratiques sont de nouveau possibles depuis le 11 mai 2020.

Pour en savoir plus, lire l’article de Ouest France.

accueilPêche à pied dans le Finistère

Interdiction de pêche des coquillages provenant des zones « Baie d’Audierne », « Baie de Concarneau et rivière de Penfoulic » et « Iroise Camaret – secteur de Dinan Kerloch »

Vu les résultats d’analyses défavorables concernant les teneurs en toxines lipophiles sur les coquillages des zones marines des secteurs :

  • Baie d’Audierne, estran,
  • Baie de Concarneau, rivière de Penfoulic,
  • Iroise Camaret – secteur de Dinan Kerloc’h

Le Préfet du Finistère a décidé le 27 mai 2020 d’interdire la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, le transport, la purification, l’expédition, la distribution et la commercialisation en vue de la consommation humaine des coquillages issus de ces zones.

Carte des secteurs fermés au 27 mai 2020

Carte mise à jour régulièrement sur le site de la Préfecture du Finistère.

Récapitulatif des secteurs fermés

  • Baie d’Audierne, estran – Tous les coquillages, sauf les huîtres et gastéropodes non filtreurs. Contamination : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique Dinophysis
  • Iroise Camaret : secteur de Dinan Kerloc’h – Tous les coquillages, sauf les gastéropodes non filtreurs. Contamination : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique Dinophysis
  • Baie de Concarneau et rivière de Penfoulic – Tous les coquillages, sauf les gastéropodes non filtreurs. Contamination : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique Dinophysis
  • Concarneau large – Les Glénan – Pectinidés (Coquilles Saint-Jacques et pétoncles). Contamination : toxines amnésiantes (ASP) produites par l’algue planctonique Pseudonitzchia
  • Aven – Belon – Merrien – Laïta – Tous les coquillages, sauf les gastéropodes non filtreurs. Contamination : toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique Dinophysis
  • Odet – Bénodet – Tous les coquillages, sauf les gastéropodes non filtreurs. Contamination : Toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique Dinophysis
  • Rivière de l’Aven Aval – Coquillages fouisseurs. Contamination : microbiologique
  • Rivière de Pont-l’Abbé Aval – Coquillages fouisseurs. Contamination : microbiologique
  • Baie de Douarnenez : eaux profondes – Pectinidés (Coquilles Saint- Jacques et pétoncles). Contamination : toxines amnésiantes (ASP) produites par l’algue planctonique Pseudonitzchia
  • Landévennec : estran allant des ruines de l’Abbaye à la digue de Port Maria – Tous les coquillages. Contamination : microbiologique
  • Rade de Brest : rivière de l’Aulne et sillon des Anglais ; rivière de l’Hôpital-Camfrout ; anse de Kéroullé ; rivière du Faou – Moules. Contamination chimique (plomb)

Recommandations

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin.

Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

accueilPêche à pied en Vendée

Alerte toxines lipophiles. La pêche des coquillages interdite sur la côte de La Tranche-sur-Mer à La Faute-sur-Mer.

Communiqué de l’Agence régionale de santé Pays de la Loire du 28 mai 2020 :

Suite à la mise en évidence de toxines lipophiles (204 µg/kg, prélèvement du 25/05/2020) à des teneurs supérieures au seuil sanitaire de 160 µg/kg, dans les coquillages issus des zones de production conchylicole 85-08-21 « Côte de La Tranche », 85-08-22 Côte de La Faute, 85-08-41 « Pointe de La Roche », il a été demandé aux mairies de La Tranche sur Mer et de La Faute sur Mer de prendre un arrêté municipal d’interdiction temporaire de la pêche à pied de loisir (de tous les coquillages), en complément de l’arrêté préfectoral n°332-2020 portant interdiction temporaire de la pêche maritime professionnelle, du ramassage, du transport, du stockage, de l’expédition, de la distribution, de la commercialisation et de la mise à la consommation humaine des moules.

Ces toxines peuvent provoquer chez le consommateur de coquillages contaminés, une intoxication dont les effets apparaissent 30 minutes à douze heures après ingestion. Les principaux symptômes en sont diarrhées, douleurs abdominales et vomissements (rétablissement en 3 jours). Les toxines étant stables à la chaleur, la cuisson des coquillages ne diminue pas leur toxicité.

Retrouvez le statut et les alertes en cours sur toutes zones de production de coquillages en France en cliquant ici.


Pour connaître l’état sanitaire des gisements de coquillages en Pays de la Loire, rendez-vous sur le site de l’Agence régionale de santé.

Pour tout savoir sur les bonnes pratiques et la réglementation de la pêche à pied de loisir en Pays de la Loire, rendez-vous dans la rubrique Règlementation.

accueilPêche à pied dans le Finistère

Interdiction de ramasser les coquillages dans plusieurs secteurs

En date du 22 mai 2020, suite à la présence de Toxines lipophiles (DSP) produites par l’algue planctonique Dinophysis, le Préfet du Finistère a décidé l’interdiction de la pêche récréative et professionnelle de tous les coquillages sauf les gastéropodes non filtreurs sur trois zones du Sud-Finistère :

  • Concarneau large – les Glénan
  • Aven- Belon- Merrien-Laïta
  • Odet- Bénodet

Recommandations :

Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin.

Il est rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons (algues microscopiques). Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation.

D’autres zones font déjà l’objet d’interdictions de récolter les coquillages dans le département du Finistère :

  • Rivière de Pont-l’Abbé aval : coquillages fouisseurs. Contamination microbiologique.
  • Baie de Douarnenez – eaux profondes : pectinidés (coquilles Saint-Jacques et pétoncles) – Toxines amnésiantes (ASP) produites par l’algue planctonique Pseudonitzchia.
  • Concarneau – large Glénan : pectinidés (coquilles Saint-Jacques et pétoncles) – Toxines amnésiantes (ASP) produites par l’algue planctonique Pseudonitzchia.
    Landévennec – estran allant des ruines de l’Abbaye à la digue de Port Maria : tous coquillages. Contamination microbiologique.
  • Rade de Brest (rivière de l’Aulne et sillon des Anglais, rivière de l’Hôpital-Camfrout, anse de Kéroullé, rivière du Faou) : moules Contamination chimique (plomb).

accueilPêche à pied dans les Côtes d’Armor

Levée de l’interdiction temporaire de pêche à pied dans l’estuaire du Trieux.

Les résultats des analyses effectuées par l’Ifremer sur des huîtres prélevées le 11 et le 20 mai 2020 étant inférieurs au seuil de contamination bactériologique (<230 E. coli/100 gr de chair et liquide intervalvaire), l’intrediction de pêcher à pied dans la zone du Trieux (carte ci-dessous) a été levée par arrêté préfectoral du 25 mai 2020.
Pour rappel, par arrêté préfectoral du 22 septembre 2016, la pêche à pied des coquillages reste interdites sur deux portions du littoral de l’estuaire du Trieux présentant des risques sanitaires forts : zones portuaires ou exutoire de station d’épuration. Il s’agit de l’anse de Camarel et des ports de Lézardrieux et de Loguivy : cf. carte ci-dessous.

Pour en savoir plus sur la qualité sanitaire des gisements de coquillages et les zones à éviter en pêche à pied en Bretagne, rendez-vous sur le site www.pecheapied-responsable.fr.

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques de pêche à pied de loisir dans les Côtes d’Armor, rendez-vous sur le site de VivArmor Nature.

accueilPêche à pied en Gironde

Micro-algue toxique. Interdiction de ramasser les coquillages dans le bassin d’Arcachon.

Communiqué de la Préfecture de Gironde du 20 mai 2020 :

Les résultats des analyses effectuées par le réseau de surveillance de l’IFREMER ont révélé une extension de la contamination des coquillages par les toxines lipophyles à l’ensemble des coquillages en provenance du bassin d’Arcachon, du banc d’Arguin et des passes.

En conséquence, après concertation avec les représentants des organisations professionnelles des pêches et de la conchyliculture, la préfète de la Gironde a décidé ce mercredi 20 mai 2020 :

d’étendre l’interdiction des activités de pêche et de commercialisation destinées à la consommation à l’ensemble des coquillages en provenance du banc d’Arguin, des passes du bassin d’Arcachon et du bassin d’Arcachon ;

de faire procéder au retrait et au rappel des huîtres en provenance du bassin d’Arcachon, mises sur le marché depuis le 12 mai 2020 (lendemain du dernier prélèvement ayant démontré l’absence de contamination).

Cette mesure sera levée complètement ou partiellement dès lors que les analyses établiront la bonne qualité sanitaire des différents types de coquillages.

Seuls les professionnels ayant adhéré au protocole de fonctionnement en circuit fermé et ayant reçu l’autorisation des services de l’État, peuvent mettre sur le marché des huîtres issues des zones de production du bassin d’Arcachon et mises en stockage protégé dans leur établissement.

 


Pour tout savoir sur les bonnes pratiques et la réglementation de la pêche à pied de loisir sur le bassin d’Arcachon, rendez-vous dans la rubrique Règlementation.

accueilPêche à pied dans le Morbihan

Dinophysis : interdiction temporaire de pêcher les coquillages sur plusieurs secteurs.

Ces derniers jours, plusieurs arrêtés préfectoraux ont été pris pour interdire temporairement le ramassage de tout ou partie des coquillages dans le Morbihan.

Ces interdictions font suite à la prolifération d’une algue dinophysis qui produit une toxine entraînant des troubles digestifs chez le consommateur de coquillages.

Les symptômes cliniques sont de type vomissements, diarrhées, douleurs abdominales et surviennent une demi-heure à quatre heures après l’ingestion de coquillages contaminés. Les toxines produites par le dinophysis ne sont pas détruites à la cuisson.

Ces interdictions s’appliqueront jusqu’au rétablissement d’une situation sanitaire satisfaisante.

Retrouvez l’ensemble des arrêtés préfectoraux ainsi que la carte à jour des zones de pêche à pied autorisées, interdites ou partiellement ouvertes sur le site de la Préfecture du Morbihan :

 


Pour connaître l’état sanitaire des gisements de coquillages en Bretagne, rendez-vous sur le site www.pecheapied-responsable.fr.

Pour tout savoir sur les bonnes pratiques et la réglementation de la pêche à pied de loisir dans le Morbihan, rendez-vous dans le rubrique Règlementation.

accueilPêche à pied en Loire-Atlantique

Micro-algue toxique. Interdiction de ramasser les coquillages étendue entre Assérac et Saint-Michel-Chef-Chef.

Par arrêté préfectoral du 20 mai 2020, l’interdiction de pêcher les coquillages a été étendue de la baie de Pont-Mahé comprenant les traicts du Mès et du Croisic, à la Roussellerie.

Cette interdiction fait suite à la prolifération d’une algue dinophysis qui produit une toxine entraînant des troubles digestifs chez le consommateur de coquillages.

Les symptômes cliniques sont de type vomissements, diarrhées, douleurs abdominales et surviennent une demi-heure à quatre heures après l’ingestion de coquillages contaminés. Les toxines produites par le dinophysis ne sont pas détruites à la cuisson.

Retrouvez l’ensemble des arrêtés préfectoraux ainsi que la carte à jour des zones de pêche à pied autorisées, interdites ou partiellement ouvertes sur le site de la Préfecture de Loire-Atlantique :

 


Pour connaître l’état sanitaire des gisements de coquillages en Pays de la Loire, rendez-vous sur le site de l’Agence régionale de santé.

Pour tout savoir sur les bonnes pratiques et la réglementation de la pêche à pied de loisir en Pays de la Loire, rendez-vous dans la rubrique Règlementation.

accueilPêche à pied en Charente-Maritime

Interdiction temporaire de pêcher les moules en Charente-Maritime

Suite aux résultats des analyses effectuées par le réseau de surveillance phytoplanctonique REPHYTOX sur des moules le 18/05/2020, démontrant la présence de toxines lipophiles à un taux supérieur au seuil sanitaire réglementaire et suceptible d’entrainer un risque pour la santé humaine en cas d’ingestion, la pêche des moules est provisoirement interdite par arrêté préfectoral à compter du 20/05/2020 sur les zones mentionnées ci-après (voir carte ci-dessous).

Les huitres et les coquillages fouisseurs issus de ces zones ne sont pas concernés par ces dispositions.

Télécharger l’arrêté préfectoral n°20-017 du 20 mai 2020.

 

 

Source : site de la Préfecture de Charente-Maritime


Pour tout savoir sur les bonnes pratiques et la réglementation de la pêche à pied de loisir en Charente-Maritime, rendez-vous dans la rubrique Règlementation.

accueilPêche à pied en Vendée

Contamination bactérienne : la pêche des coquillages interdite au passage du Gois.

Des analyses effectuées les 6 et 11 mai ont confirmé une contamination bactérienne des palourdes en provenance de la zone « Sud du Gois – La Fosse ». Le niveau de contamination sur les fouisseurs (palourdes et coques notamment) étant susceptible d’entraîner un risque pour la santé humaine en cas d’ingestion, le ramassage des coquillages est interdit temporairement par arrêté préfectoral du 12 mai 2020.


Pour connaître l’état sanitaire des gisements de coquillages en Pays de la Loire, rendez-vous sur le site de l’Agence régionale de santé.

Pour tout savoir sur les bonnes pratiques et la réglementation de la pêche à pied de loisir en Pays de la Loire, rendez-vous dans la rubrique Règlementation.

Suivez-nous

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter S’inscrire à la lettre d’information Lettre d'information n°12

Contactez-nous

Formulaire de contact

Formulaire de contact