Pourquoi certains gisements sont fermés à la pêche à pied ?

24.12.2018 - Faq

Il existe plusieurs raisons pouvant entrainer l’interdiction de pêche à pied sur un gisement de coquillages :

  • Risque sanitaire : en cas de risque de contamination des coquillages, certaines portions du littoral sont interdites en permanence (exutoires de station d’épuration, zones portuaires). Un gisement peut également faire l’objet d’une fermeture temporaire en cas de pollution ponctuelle (surverses d’eaux usées, bloom de phytoplancton toxique, etc).
  • Repos biologique : certains gisements font l’objet de fermeture permanente ou saisonnière afin de reconstituer la ressource ou préserver les zones de naissains (juvéniles).
  • Concession scientifique : le suivi des effets des prélèvements sur certains gisements n’hésite parfois la mise en place d’une « réserve biologique » accessible uniquement aux équipes scientifiques. Selon les modalités et les conclusion de l’étude, la pêche peut être ré-ouverte au bout de plusieurs années.

Pour connaître les zones interdites en permanence, rendez-vous dans la rubrique « réglementation » et choisissez le département de votre site de pêche à pied.

Pour connaître les zones insalubres, rendez-vous sur les sites des Agences régionales de santé ou contactez la mairie de votre site de pêche à pied. Pour la Bretagne, rendez-vous sur www.pecheapied-responsable.fr

Suivez-nous

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter S’inscrire à la lettre d’information Lettre d'information n°10

Contactez-nous

Formulaire de contact

Formulaire de contact