Pays de Morlaix

La baie de Morlaix, située sur la côte nord du Finistère, est un territoire comportant un intérêt floristique et faunistique important, ce qui a incité le réseau Natura 2000 à y établir un suivi. La superficie totale de la zone Natura 2 000 est de près de 27 000 ha, s’étendant le l’île de Sieck à l’Ouest jusqu’au plateau de la Méloine au Nord-Est, en incluant le plateau rocheux autour de l’île de Batz, prolongée vers le sud-est par l’estuaire de la rivière de Morlaix et vers le sud-ouest par l’estuaire de la Penzé. Elle est constituée à 97 % de surface marine et couvre 3 % de la surface du Finistère.
Ainsi, 5 des 6 sites pilotes du projet Life PAPL font partie de la zone Natura 2000. Le fond de la baie de Locquirec, ne fait pas partie de cette zone Natura 2000 mais appartient tout de même au Pays de Morlaix.

Sites pilotes et sites de comptage du projet Life Pêche à pied de loisir dans le Pays de Morlaix

Sites pilotes et sites de comptage du projet Life Pêche à pied de loisir dans le Pays de Morlaix

La cohérence du site tient à l’influence trophique de la baie sur son débouché relativement abrité des très forts courants en sortie de la Manche. L’ensemble forme un milieu riche qui se traduit par sa productivité primaire (activités conchylicoles, pêche à pied, etc.) et sa richesse ornithologique.
Le site Natura 2000 de la baie de Morlaix englobe un vaste espace d’activités maritimes dynamiques dont la pêche professionnelle, les activités nautiques, la pêche de plaisance et le transport maritime (ferry circulant vers le Royaume-Uni et l’Irlande au départ de Roscoff).

Les habitats et espèces

Zone exposée, Perharidy 2. Site Pilote Perharidy. Crédit photo - M. TANGHE CPIE Pays de Morlaix - Trégor

Zone exposée, Perharidy – M. TANGHE CPIE Pays de Morlaix – Trégor


La baie de Morlaix présente un estran de grande surface très diversifiée. En effet, si la mer découvre par endroit sur plus d’un kilomètre aux basses mers de vives eaux mettant en évidence de vastes surfaces d’habitats homogènes, les secteurs estuariens sont, au contraire, répartis en longs rubans étroits présentant des étagements verticaux d’habitats très resserrés.

Des régions sont plutôt rocheuses en mode exposé, tandis que d’autres présentent une grande richesse et une grande diversité de substrat et d’exposition à l’hydrodynamisme qui se traduisent par une mosaïque de surfaces réduites mais sur une superficie totale importante. Des habitats particuliers de grande envergure présentent une faune et une flore de grande qualité écologique.

Zone avec une variation d’hydrodynamisme importante, baie de Locquirec 3. Site Pilote fond de la baie de Locquirec. Crédit photo - M. TANGHE CPIE Pays de Morlaix - Trégor

Zone avec une variation d’hydrodynamisme importante, baie de Locquirec – M. TANGHE CPIE Pays de Morlaix – Trégor

Ce sont en grande majorité de grands herbiers de zostères marine (Zostera marina), infralittoraux mais bien développés dans la frange émergeante de l’infralittoral. Ces habitats sont notamment retrouvés à Roscoff, Saint-Pol-de-Léon et Carantec. Enfin, la part importante des sables intertidaux et leur diversité expliquent la réputation de la baie pour la pêche aux coquillages. Il en est de même en ce qui concerne celle des crustacés et ormeaux, au niveau des roches de l’infralittoral supérieur.

Les habitats de substrat meuble sont dans les milieux abrités favorisant la sédimentation, tels que les estuaires, les fonds d’anses ou de baies (exemple du fond de la baie de Locquirec). De même, des habitats de substrat rocheux se situent au niveau de sites fortement exposés comme les pointes ou les îlots au large, notamment le cas des sites pilotes de Santec et de Roscoff.

A l’inverse, deux ensembles montrent une grande variété d’habitats : le nord de l’îlot Sainte-Anne et le pourtour de l’île Callot, qui sont les deux sites de pêche les plus fréquentés du territoire.

Pêcheur à pied professionnel à Locquirec – S. Brulé-Josso

Enjeux écologiques et économiques

Avec près de 85 000 actions de pêche par an (ce chiffre est différent du nombre de pêcheurs car un même pêcheur peut mener plusieurs actions de pêche la même année), le territoire de la baie de Morlaix est fortement fréquenté en termes de pêche à pied de loisir.
On peut noter également une activité de pêche à pied professionnelle omniprésente, notamment sur le site pilote du fond de la baie de Locquirec, avec 35 permis de pêche délivrés.

Principaux éléments de réglementation

La législation concernant la pêche à pied de loisir pour la baie de Morlaix est définie par arrêté préfectoral, du 21 octobre 2013 modifié le 16 Juin 2014. De plus une note relative à l’utilisation de l’épuisette a été éditée le 24 octobre 2014, pour éviter les confusions possibles à ce sujet.

Pour la baie de Morlaix, aucune disposition spéciale n’est en place concernant les quantités de pêche ou l’utilisation d’un outil spécifique, contrairement à d’autres sites du Finistère.
Cependant, le site pilote du fond de la baie de Locquirec est soumis, depuis 2012, à une période de fermeture à la pêche à pied de loisir et professionnelle, allant du 1er juin au 31 octobre, due à des raisons sanitaires.

Pour plus d’information sur la réglementation

Nom de la structure à contacter pour toute information relative à la pêche à pied de loisir en baie de Morlaix: ULAMiR-CPIE Pays de Morlaix –Trégor,
Salle Steredenn,
29620 Lanmeur
02 98 67 51 54

Autres informations utiles:
Site des classements sanitaires des sites de pêche en Bretagne par l’ARS Bretagne

Suivez-nous

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter S’inscrire à la lettre d’information Lettre d'information n°7

Contactez-nous

Formulaire de contact

Formulaire de contact