Pêche à pied dans le Finistère

27.03.2019 - Actualites, Ressources et habitats

Un poulpe de 5,45 kilos pêché à la pointe de Primel

Deux pêcheurs à pied ont fait une belle trouvaille vendredi 22 mars 2019 à Plougasnou : au fond d’un rocher découvert par la grande marée, un gros spécimen d’Octopus vulgaris, bien connu sur la côte basque et en Méditerranée.
La presse en parle : pour les abonnés, l’article du Télégramme est consultable ici.
Ce que l’article ne mentionne pas, c’est que le poulpe, aussi appelé « minard » en breton était bien présent jusqu’au début des années 1960 dans la Manche. Les anciens pêcheurs à pied et les noms donnés à certaines pointes rocheuses peuvent en témoigner. Cette espèce a tout simplement disparu au cours de l’hiver 1962-63, considéré comme le plus rude du 20ème siècle en Europe. A tel point que la mer a gelé en Bretagne et en Normandie.

La disparition du poulpe aura alors permis à la Coquille-St-Jacques de se développer en l’absence de son plus gros prédateur. Le retour du poulpe en Manche serait un juste retour à la normale, dont les effets sur les gisements de coquilles Saint-Jacques, exploités depuis les années 1970, risquent de faire parler dans les années à venir.

A suivre…

 

Suivez-nous

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter S’inscrire à la lettre d’information Lettre d'information n°10

Contactez-nous

Formulaire de contact

Formulaire de contact